Chef.f.e.sCongoFrance

FR | Christ BIKOUEDI | De l’Art Plastique à l’Art Culinaire [5/5] | FR | CG |

6 Mins read

Oodge Magazine est partie à la rencontre du Chef Christ BIKOUEDI, originaire du Congo Brazzaville. Christ est née au début des années 90 à Pointe Noire et arrive en France à l’âge de 14 ans.  Il répond ici aux questions de notre journaliste Francis BOUSS. Un entretien exclusif en 5 parties de Oodge Magazine. Dans cette ultime partie, Christ répond à notre Questionnaire de Proust de la Gastronomie. 

Comment tu arrives à lire avec toutes ces activités ?

On trouve le temps. Surtout quand on cherche une recette, une technique. Ou quand on a envie de se plonger dans l’univers de tel ou tel cuisinier pour comprendre certaines choses.

Par contre, il y a quelque chose qui remplace bien les livres, c’est les videos sur Youtube ! Sur Youtube, on trouve tout. Moi je regarde énormément sur Youtube : des petites techniques, des cuissons, etc… surtout quand c’est un peu étranger. Il y a beaucoup de chefs asiatiques qui font des petits tutoriaux. J’essaye de m’en inspire. Ça remplace pas mal la lecture.

Quel est pour toi le chef à regarder, le chef africain/caribéen qu’il faut suivre, le chef inspirant.

Dieuveil, moi ce sera Dieuveil, carrément. Il a son identité.

Sinon, le nigerian Michael Elegbede. J’aime beaucoup ce qu’il fait. Beaucoup de sensibilité.

Il n’y en a pas énormément ce qui permet de jauger qui fait quoi. Des chefs afro qui commencent à avoir un peu de renommées, tu en as moins que les chefs occidentaux, asiatiques. Dieuveil c’est le meilleur.

Après tu as Loic Dablé qui fait aussi des trucs top, même si je connais un peu moins sa cuisine. Déjà il met moins de trucs sur les réseaux, donc je vois un peu moins. Contrairement à Dieuveil.

D’ailleurs Loic Dablé est en France en ce moment

Il est en France en ce moment ? Il faut que je lui envoie un message alors

Qu’est-ce que tu détestes par-dessus tout en cuisine ? Il y en a qui m’ont dit que c’était le nettoyage à la fin.

En effet, le nettoyage à la fin c’est ch***, mais ça fait partie du métier.

Ce que je n’aime pas moi, c’est le côté militaire à l’ancienne. Ça ne m’intéresse pas. Ce n’est pas ce que j’ai envie de montrer.

Il y a aussi le côté Instagram. Aujourd’hui, un chef qui va avoir beaucoup d’abonnées, on va penser qu’il est bon. Alors que pas forcément. On peut avoir un nombre important d’abonnés et être un très mauvais cuisinier. Comme on peu avoir très peu d’abonnés, ou même ne pas avoir d’Instagram, et être un excellent cuisinier.

Mais ce n’est pas seulement spécifique à la Cuisine. Ça marche aussi pour la Musique, pour tous les domaines ou maintenant tu as les réseaux sociaux. Ce qui fait que les gens pour lesquels ça marche pour les réseaux sociaux ont une légitimité supérieure alors que pas forcément.

Comment veux tu faire la part des choses alors que tout le monde est à distance

Oui, on se fie à un visuel. Surtout nous en cuisine. Si tu fais que des beaux dressages alors que peut-être ce que tu fais c’est dégueulasse (rire). Ça va fonctionner. Les gens vont aimer et ils vont venir manger. Et ils vont dire que c’est bon, même si ce n’est pas bon, parce que…

C’est l’Education. C’est l’éducation des gens à la cuisine.

De toute façon, on part du principe que si ce que tu fais c’est bon, ça marchera toujours. Si ton restaurant, la cuisine est incroyable, le bouche à oreilles fait que ce sera toujours rempli. Après sur les réseaux, est-ce que tu seras affiché ou pas ? Peu importe, l’essentiel c’est que ton restaurant marche.

https://www.instagram.com/christbikouedi/

Christ, je n’ai plus que deux questions. Première question est « qu’est-ce que tu dirais à un jeune qui veut se lancer dans la cuisine ? » Un jeune africain caribéen de préférence. Quels conseils ?

Primo, Il n’y a pas de sot métier. Ce n’est pas un métier qui vaut mieux qu’un autre. Au contraire. C’est un métier très important et dont on aura toujours besoin. On aura toujours besoin de cuisiner. Il y aura toujours du boulot.

Aujourd’hui, il y a plein de gars que j’ai envie d’embaucher, que même que j’ai rencontré dans mes voyages et que j’aimerai faire venir en France, car en ce moment, il y a une pénurie de cuisinier. Beaucoup de gens ont arrêté avec le confinement. Si bien qu’il manque plein de cuisiniers. Il y a plein de gens qui cherchent des chefs, des commis, etc…

Avec la cuisine, en moins de deux jours tu peux trouver un poste. C’est un métier où tu pourras t’épanouir et où tu peux arriver sans formation et on te formera sur le tas.

Secundo, il faut être passionné. Si tu n’es pas passionné et que tu n’aimes pas ça et que le fais juste pour gagner des sous, tu n’évolueras pas. C’est un métier tellement compliqué qui demande tellement d’énergie que si tu n’es pas passionné, tu n’y arriveras pas.

Tertio, il faut se demander quelle histoire on a envie de raconter. « Faire de la Cuisine », ce n’est pas juste découper des oignons et faire une viande. Il faut raconter une histoire.

Que proposes-tu pour développer la gastronomie afro ?

Déjà la gastronomie afro se développe pas mal et très très vite.

Il faudrait que les chefs retrouvent leur identité. Des chefs qui ont vécu ou grandi en Afrique, il y en a partout. Tu peux aller en Allemagne, aux Etats-Unis, au Brésil, en Asie, tu vas voir des Noirs en cuisine, mais qui feront la nourriture du pays.

Du coup, ça ne permet pas de développer la Cuisine Afro. C’est normal parce qu’il faut que tu travailles, que tu trouves un restaurant. Mais à côté, il ne faut pas oublier qu’on a une cuisine qui ne demande qu’à être développée ; en tout cas, moderniser.

Et donc, maintenant qu’on est implanté, qu’il y a des chefs qui commencent à être reconnus, et la cuisine africaine aussi, c’est maintenant qu’il faut passer la deuxième, et développer, implanter la cuisine de chez nous.

Il faut la développer au maximum et pas seulement chez nous. C’est important de la développer chez nous, bien entendu ; mais il faut la développer ailleurs pour qu’on en parle.

Ce qui fait qu’on parle de la Cuisine Asiatique c’est parce qu’il y a des restaurants asiatiques. Il y en a partout dans le Monde. Même au fin fond de la Colombie, on va trouver un restaurant asiatique.

C’est à nous de proposer et de faire découvrir cette cuisine là

Christ, merci. Est-ce que tu as quelque chose que tu veux partager, un petit mot de la fin ?

Merci déjà pour l’interview. C’est important qu’on puisse se réunir, nous les chefs Africains. C’est important qu’on essaye de plus se mettre en connexion. Je sais, c’est déjà le cas à Paris. On se connait un petit peu : Chef Anto, Loic (Dablé), Dieuveil (Malonga), Mory, etc..

Mais il faut essayer d’étendre. Ils y ont qui me contact qui sont à Londres.

Il y en qui sont à Berlin, en Afrique du Sud, au Sénégal etc… Il faut trouver un moyen de réunir tout le monde et de savoir comment on peut collaborer les uns avec les autres et se donner de la Force. Si avec des initiatives comme Oodge, vous pouvez organiser tout ça, c’est très bien.

C’est en effet ce qu’on essaye de faire avec Oodge et sur d’autres projets qui sont en gestation. Merci beaucoup Chef Christ BIKOUEDI et bonne chance pour tous tes projets.

Merci Francis, merci Oodge

Pour aller plus loin avec Christ:

P.S. Si vous avez apprécié cet article, pensez à soutenir notre webzine  avec un petit don mensuel ou unique. Merci pour votre soutien!

97 posts

About author
Fondateur de Oodge
Articles
Related posts
Chef.f.e.sSenegalTogo

FR | Charles AMEHEY | La Gastronomie du Terroir | TG | SN |

2 Mins read
Notre journaliste Laurette Assa est allée à la découverte du Chef Charles AMEHEY, un chef passionné, pétrit de…
CameroonCentral AfricaChef.f.e.sRestaurants

FR | Laurent MONTCHO | Un chef méticuleux | CM |

2 Mins read
MONTCHO Laurent est un chef de cuisine originaire du Cameroun. Fils d’un chef de cuisine talentueux, c’est naturellement…
CameroonChef.f.e.sSwitzerland

FR | Carole BEFOLO | L'Africanisant: un art, une vision [3/3] | CH | CM |

4 Mins read
3ième et dernière partie de notre entretien avec la Cheffe Carole BEFOLO. Elle se plie ici à notre…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

×
Chef.f.e.sCongoFrance

FR | Christ BIKOUEDI | De l'Art Plastique à l'Art Culinaire [4/5] | FR | CG |